Petit déjeuner copieux – Dr Wolf & Jonathan

Commente ou vote pour cette vidéo
33
vues

Le bon docteur apprécie son café du matin, écoutant les bruits de la forêt matinale et le sommeil tranquille de son garçon bien baisé. Il ne peut pas penser à une meilleure façon de commencer une journée ! Et quand Jonathan se réveille, sentant son corps s’étirer et s’animer, il sent que son trou, encore un peu sensible des coups qu’il a reçus la nuit précédente…

Papa rencontre son garçon avec un baiser, fier de son fils et heureux qu’il s’amuse pendant leur petite escapade. C’est tellement difficile de passer du temps de qualité ensemble à la maison. Ici, dans la cabane, il semblait que tout ce dont ils avaient besoin c’était que l’un l’autre soit heureux et entier.

Cette passion attise non seulement leurs émotions, mais aussi leurs reins. Jonathan peut difficilement s’approcher de Legrand sans avoir une érection complète, ce que son papa apprécie à chaque fois qu’il le ressent. Legrand touche le corps de son garçon, caressant sa peau lisse et ses fesses avant de glisser pour saisir la bite de Jonathan. Il sait ce dont son garçon a besoin et est plus qu’heureux de le lui donner !

Legrand enlève les vêtements de Jonathan et le place sur la table du petit-déjeuner, exposant son corps nu. Il n’arrive pas à croire à quel point il a de la chance d’avoir un garçon aussi parfait à lui ! Pendant que Jonathan lui caresse la queue, Legrand sort la sienne. Jonathan a l’eau à la bouche en voyant l’énorme bite de monstre pleinement excitée à côté de la sienne.

Legrand appuie Jonathan sur le dos, écartant les jambes pour apercevoir son trou serré. Son cœur est plein de fierté lorsqu’il voit Jonathan étalé, attendant avec impatience sa grosse bite de papa…

Lentement, prenant son temps et observant l’expression du visage de son garçon, Legrand presse sa queue contre le trou de son garçon, sentant Johnathan se tendre, se détendre et le prendre petit à petit, pouce par pouce. Voir son garçon prendre sa bite à cru était la plus belle chose qu’il ait jamais vue, faisant gonfler ses couilles de sperme, destiné à remplir Johnathan !